Logo Screening
Screening Spécialiste
Téléphone Screening

Capacités de remboursement et taux d'endettement.

Les conseils de Screening pour les propriétaires.

En tant que propriétaire, comment définir ses capacités de remboursement ?
  • Il faut déjà observer l’impact des mensualités actuelles et mesurer sa capacité d’épargne actuelle
  • Cette marge de manœuvre doit être observée sur l’année pour éviter de prendre en compte des mois avec des dépenses exceptionnelles ou à l’inverse des mois avec des rentrés exceptionnelles
  • Il faut déterminer avec franchise si l’année passée a été normale ou au contraire un peu « hors normes »
  • Il faut définir la solidité de l’employeur, sa bonne gestion, ses perspectives de croissance, bien entendu dans le privé
Ce sont des questions de bon sens, et d’une manière générale, un foyer qui ne met pas d’argent de côté ne doit tout simplement pas envisager de faire un nouveau crédit
En tant que propriétaire, quel est le bon taux d’endettement ?
  • On pourrait se contenter de l’age du christ, soit les fameux sacro saints 33% mais ce n’est qu’un indicateur d’endettement maximum
  • Souvent il faut être en deçà : mais à quel niveau ?
D’abord on parle d’un pourcentage par rapport à un revenu. 33% de 5000 euros laisse bien plus de disponibilité que 33% de 1500 euros Et donc il faut déterminer si les 66% restant seront suffisants en prenant en compte :
  • Les charges obligatoires : chauffage, alimentation, eau, électricité, impôts sur le revenu etc...
  • Mais aussi les dépenses contraintes : transports, abonnements, taxes locales, assurances
  • Mais aussi le budget loisirs : vacances, sorties, etc…On a une tendance naturelle a faire des futures économies sur ce budget mais on a tous besoin de « soupapes »
  • Le budget des imprévus qui doit correspondre à un minimum de 10% des 2 premières lignes
  • Enfin l’épargne de sécurité et l’épargne de projets
Si on fait ce calcul, on s’aperçoit qu’il faudra dans la grande majorité des cas être à moins de 33% de taux d’endettement. Surtout qu’on oublie ou on minimise souvent les dépenses suivantes :
  • Si on possède une voiture, les frais de transports ne correspondent pas seulement aux pleins d’essence ou de gas-oil . Le plus simple est d’utiliser le prix de revient kilométrique ( que l’on trouve partout sur les sites spécialisés) qui prend en compte tous les frais en fonction du kilométrage annuel. C’est alors qu’on s’apercevra que les frais de carburant ne sont pas les plus élevés dans le budget de dépense, car le plus coûteux correspond à l’amortissement du véhicule . En effet, on oublie souvent qu’il faudra bien changer un jour le véhicule.
  • Dans le même esprit, on a jamais vu les appareils de chauffage et l’électroménager durer éternellement
Après la prise en compte de ces 2 remarques, le 33% de taux d’endettement devient quasiment utopique
Et encore, on n’a pas parlé des enfants : soyons lucide, malgré les allocations et l’économie sur l’impôt sur le revenu, ils représentent un coût réel surtout…après 14 ans….mais les parents sont au courant
Et on en revient à une logique de bon sens : le taux d’endettement n’est pas trop élevé si on peut mettre encore de l’argent de côté ….


Etre rappelé par Screening